Des patrimoines >> Montagne >>

Des patrimoines naturels aux patrimoines ruraux



Par leurs actions, les Pays du Forez, des Hautes vallées de Savoie, et la vallée d’Abondance, invitent à lire les paysages, découvrir les activités agropastorales, les stations de sports d’hiver, ou encore les mesures de protection de l’environnement.

Rhône-Alpes, territoire de montagnes

La région Rhône-Alpes est constituée autour de grandes entités géographiques : la vallée du Rhône est un axe de communication majeur entre Méditerranée et France du Nord. A l’est de la région le massif alpin et le Jura constituent une frontière naturelle avec les autres pays alpins. Au-delà de la vallée du Rhône, à l’ouest de la région, les derniers reliefs du massif central ont généré une succession de monts qui constituent autant de zones géographiques singulières : monts du lyonnais, monts du Forez, monts d’Ardèche.
Ainsi des hautes vallées alpines aux reliefs plus doux des vieux massifs, il y a dans chacun des huit départements de Rhône-Alpes des territoires de montagne.

Un milieu aménagé par l’homme
Les contrastes climatiques liés aux effets de l’altitude, la diversité biologique (flore et faune sauvages), les particularités géologiques de ces territoires participent de la richesse d’un patrimoine naturel qui est sans doute leur premier bien commun. Il ne faudrait cependant pas oublier que la montagne est aussi un milieu aménagé par l’homme. Les patrimoines culturels ruraux sont le fruit d’une économie agropastorale installée de longue date sur ces territoires. En fonction de l’altitude et du climat l’espace montagnard est ainsi marqué par une occupation pérenne ou temporaire des hommes (prairies temporaires, chalets d’alpage, bergeries).
Des habitats diversifiés, adaptés aux rigueurs du climat, associant les besoins des hommes aux nécessités de l’élevage, des paysages marqués par le travail incessant de générations de paysans, des savoirs agraires particuliers et des produits de terroirs bien spécifiques (par exemple les nombreuses appellations fromagères protégées existant dans ces massifs), sans oublier les aménagements de la montagne dus à l’essor des stations de sports d’hiver au XXè siècle, telles sont les caractéristiques principales de ces patrimoines de montagne, que les VPah s’emploient à faire connaître.

Plan du site Haut de page Crédits Infos pratiques