Des patrimoines >> Patrimoine religieux >>



Architecture et pratiques religieuses

 Les Pays du Forez, de la vallée d’Abondance, des Hautes vallées de Savoie, ainsi que la ville de Valence sensibilisent le public au langage de l’architecture religieuse.

Les édifices religieux marquent les paysages urbains et ruraux

Le patrimoine religieux séculaire et monastique marque fortement le paysage depuis le Moyen-âge. La cellule paroissiale est à l’origine de nombreux villages et villes actuelles. Pendant des siècles, l’ Eglise a été un cadre institutionnel omniprésent de la vie spirituelle, économique et politique d’un territoire. La prouesse architecturale et la virtuosité artistique d’une collégiale ou d’une cathédrale témoignent de la richesse et du dynamisme d’une ville animée par différents corps sociaux. L’abbaye, le monastère et les filiales, appelés prieurés, jalonnent quant à eux les campagnes, véritables petits îlots de perfection chrétienne mais également centres d’immenses domaines agricoles dont la structuration paysagère est encore lisible aujourd’hui.
Les volumes, les formes, le programme ornemental d’une église traduit son appartenance à l’ère d’influence de telle ou telle puissance régionale.

Et témoignent des savoir-faire et des croisements culturels

 Une sculpture d’entrelacs, de palmettes, une chapelle suspendue au-dessus du narthex, une frise de dalles sculptées, une crypte, un cloître, une grange monastique…sont autant d’éléments d’architecture qui attestent de savoir-faire mais qui permettent également d’approcher les courants intellectuels, les croisements culturels, bref l’approche de la pensée à une époque donnée qui a présidé à l’élaboration de la forme architecturale.

A travers ces regards multiples, les Villes et Pays d’art et d’histoire permettent aux visiteurs de découvrir les dimensions artistiques, cultuelles et culturelles de ce patrimoine.

Plan du site Haut de page Crédits Infos pratiques