Un projet de territoire <<

Télécharger la carte du Pays d’art et d’histoire
91.5 ko

Chateau Utrillo à Saint-Bernard
Chateau Utrillo à Saint-Bernard



Chemin de halage sur les berges de Saône
Chemin de halage sur les berges de Saône



Etang à St-Jean-de-Thurigneux
Etang à St-Jean-de-Thurigneux



Hôpital historique de Trévoux, futur espace culturel
Hôpital historique de Trévoux, futur espace culturel



Lavoir de Parcieux
Lavoir de Parcieux



Apothicairerie de Trévoux
Apothicairerie de Trévoux



Décors peints du Parlement de la Dombes
Décors peints du Parlement de la Dombes



La Maison des Sires de Villars à Trévoux
La Maison des Sires de Villars à Trévoux


Trévoux Saône Vallée

Entre Saône et Dombes

Situé à 25 km au nord de Lyon, la Saône Vallée regroupe 10 communes et 20 000 habitants. Point de rencontre entre le Val de Saône et la Dombes, la Saône Vallée présente de nombreux atouts : paysages des bords de Saône, ruisseaux de la côtière, premiers étangs de la Dombes, sites patrimoniaux remarquables, patrimoine écrit exceptionnel tel que le Dictionnaire et les Mémoires de Trévoux…

Un territoire de projet 

Face au risque de voir le territoire se transformer en simple banlieue du Grand Lyon, les élus du territoire se sont alliés en 1992 au sein d’une communauté de communes afin de créer en Saône Vallée un espace de qualité et de solidarité.
La communauté de communes a mis en place de nouveaux services, notamment dans le domaine culturel, en direction d’une population jeune, en croissance démographique constante depuis 30 ans et conçu le Pays d’art et d’histoire, labellisé en 2008, pour répondre à plusieurs enjeux : préserver la qualité du territoire ; affirmer son identité et impliquer les habitants.
 
Une histoire influencée par la Saône et Lyon

Deux caractéristiques géographiques influencent fortement l’histoire du territoire : la Saône et la proximité de la capitale lyonnaise, l’une et l’autre source de richesse et de développement.
Si l’installation de peuples sur le territoire est attestée dès la préhistoire, c’est dans l’Antiquité que la région connaît un essor agricole important. Elle devient le grenier de Lugdunum, la production des grands domaines fonciers gallo-romains étant acheminée par voie d’eau vers la capitale des Gaules et vers le Nord.
Au Moyen Âge, la Saône marque la frontière entre le Saint Empire romain germanique et le Royaume de France. L’éloignement de l’autorité impériale favorise la création progressive de seigneuries indépendantes, notamment à Trévoux, dont le bourg se développe autour d’un port et d’un péage.
A partir du XVIe siècle, Trévoux devient capitale de la Principauté de Dombes. La ville a son propre Parlement, on y frappe monnaie, des affineurs s’y installent et pratiquent le tirage de métal. L’indépendance du territoire permet la publication d’ouvrages interdits dans le Royaume, d’où un développement de l’imprimerie et la diffusion d’ouvrages tels que les Mémoires de Trévoux et le Dictionnaire de Trévoux, qui participent à l’effervescence intellectuelle du siècle des Lumières.
La proximité de l’agglomération lyonnaise continue à influencer fortement le territoire du XIXe siècle à aujourd’hui. L’essor des transports, notamment fluviaux, entraîne une urbanisation importante de la vallée de Saône et, dans la deuxième moitié du XXe siècle, l’installation de nouvelles populations, issues de l’agglomération lyonnaise ou de pays étrangers.

Trois thématiques pour valoriser le territoire

L’histoire de Trévoux et de la Principauté de Dombes : aspects politiques (Parlement de Dombes, monnaie…), économiques (tirage du métal, orfèvrerie, imprimerie…), littéraires et philosophiques ; évolution urbaine de la ville de Trévoux.
L’eau et les hommes : patrimoine naturel (paysages, faune, flore, parcs, jardins ouvriers…) ; savoir-faire (métiers liés à la Saône et aux rivières, aménagements fluviaux, matériaux et techniques de construction locale…).
Les liens entre le territoire de la Saône Vallée et l’agglomération lyonnaise : dans le domaine politique, économique, du transport, de l’éducation, de l’architecture, de l’évolution urbaine…

Ces thématiques ont pour objectif de mettre en valeur le patrimoine dans son sens le plus large : patrimoine naturel, évolution urbaine, patrimoine bâti civil et religieux, architecture contemporaine, patrimoine rural, patrimoine écrit et patrimoine immatériel.

Trois axes prioritaires

Valoriser le patrimoine : aménagement des berges de Saône, réhabilitation de l’hôpital de Trévoux en espace culturel, restauration du patrimoine bâti, valorisation des savoir-faire en lien avec l’eau…
Développer la qualité architecturale, urbaine et paysagère : élaboration d’une charte paysagère à destination des habitants et des constructeurs, valorisation des cœurs de village, communication autour de la ZPPAUP de Trévoux…
Construire une politique des publics : sensibilisation des habitants aux richesses patrimoniales et architecturales du territoire (visites guidées, ateliers, classes patrimoine…) ; valorisation des travaux de recherche…

Un lieu pour interpréter l’architecture et le patrimoine

Un centre d’interprétation, intégré dans un équipement culturel incluant une médiathèque et une école de musique ouvrira en 20102.

 

Pays d’art et d’histoire de Trévoux Saône Vallée
Contact : Corinne Vaucourt, animatrice de l’architecture et du patrimoine
Communauté de communes Saône Vallée
627 route de Jassans
01600 Trévoux
Tel : 04 74 08 97 66
Fax : 04 74 08 97 67

Site internet : www.saone-vallee.fr
mel : c.vaucourt@saone-vallee.fr

Plan du site Haut de page Crédits Infos pratiques