Des patrimoines >> Patrimoine industriel >>
 

Patrimoine industriel

Une région pionnière pour l’industrie



Les Villes de Saint-Etienne et Vienne, les Pays du Forez et de Paladru valorisent leur patrimoine industriel.

Une région pionnière pour l’industrie

La région Rhône-Alpes est placée, pour le patrimoine industriel, sous le signe de la diversité. La raison en est avant tout géographique : les habitants des nombreuses vallées et montagnes du Massif Central, des Alpes ou du sud du massif jurassien ont très tôt cherché des compléments aux activités de polyculture et élevage : activités textiles (chanvre, laine et soie) dans les Cévennes ardéchoises, les Monts d’Ardèche et la Loire, clouterie dans les vallées de Savoie, métallurgie dans la Loire ...Cette histoire pré-industrielle explique la répartition des industries dans une grande partie du territoire rhônalpin. à l’ère industrielle.
Par la suite, la révolution du fer et du charbon a libéré les activités industrielles de la force hydraulique, suscitant le développement, notamment dans le bassin stéphanois de la métallurgie, des grandes forges aux industries de précision.

L’invention du système turbine-alternateur a permis un nouveau développement industriel à travers « la houille blanche », permettant l’expansion d’industries comme les papeteries (Lancey, Villars Bonnot). La fin du XIXe siècle, puis la première moitié du XXe siècle voient en Rhône-Alpes la mise en place d’un vaste réseau de barrages qui exploitent systématiquement la ressource des rivières de montagne et des grands cours d’eau comme le Rhône (barrage de Cusset ou de Pierre-Bénite). L’hydro-électricité en zone de montagne donne lieu à la construction de très grands barrages qui participent du patrimoine national, comme par exemple le barrage de Génissiat.

Autre trait géographique marquant : les voies de passage, où les hommes réalisent à partir du XIXè siècle notamment de grandes infrastructures : voies de chemin de fer, puis réseau de routes et d’autoroutes. Les ouvrages d’art réalisés par les ingénieurs du XIXe siècle (ponts suspendus de Marc Seguin) et aujourd’hui, les infrastructures de béton impressionnantes de certains franchissements autoroutiers dans les Alpes ou le sud du Jura participent du patrimoine industriel du XXe siècle.

Il convient enfin de mentionner le génie industrieux des grands ingénieurs, savants, mécaniciens et grands industriels : les frères Montgolfier, Vaucanson, Jacquard, Thimonnier ou encore à l’orée du XXe siècle les inventeurs des industries contemporaines, automobile ou image animée avec Marius Berliet ou les frères Lumière. Le patrimoine industrile c’est aussi l’habitat généré par l’industrie : hôtels particuliers des dirigeants, usines-pensionnats, cités ouvrières ...

...qui marque paysages et mémoires

Les Villes et Pays d’art et d’histoire invitent à découvrir ces nombreux savoir-faire, à interroger archives et œuvres d’art, à lire les paysages en observant la manière dont l’industrialisation et ses mutations ont façonné les hommes et leur cadre de vie, que ce soit à l’échelle d’un quartier, d’une commune ou d‘une vallée. Les VPah s’attachent également à la sauvegarde de ces patrimoines qui, souvent privés de leur fonction d‘origine, doivent trouver une vie nouvelle.



Ancienne Fabrique de Charavines, Circuit la ruée vers l'eau
Ancienne Fabrique de Charavines, Circuit la ruée vers l’eau


Dans cette thématique :

Trois-Vals - Lac de Paladru


Une ruée vers l’eau

Le territoire du Pays d’art et d’histoire des Trois vals-lac de Paladru peut se prévaloir d’un riche passé industriel. Les activités qui se sont successivement développées, imprègnent encore aujourd’hui le tissu local. Au détour de quelques sentiers, il n’est pas étonnant de redécouvrir les témoignages d’une industrie passée : canaux, étangs, anciens moulins, turbines, des « tisserands », taillanderies ou encore papeteries, rues de la « Grande Fabrique » (usine de tissage de la fin du 19ème siècle qui comprenait les ateliers équipés de métiers mécaniques et les logements pour les ouvrières).

Le berceau industriel se dessine tout au long de la vallée de la Fure. Cet émissaire du lac de Paladru, a la morphologie si particulière, est devenu la force motrice par excellence. Une fois ses eaux canalisées, artisans puis grands industriels n’ont eu de cesse de développer leur production.

Dès le Moyen Age, les premiers moulins, battoirs à chanvre, gauchoirs à draps et pressoirs déploient déjà leurs activités. Ces implantations préfigureront très vite le développement de l’artisanat du fer au 14ème siècle, puis celui de l’acier et des épées à la fin du 15ème siècle , avec une spécialité locale : les aciéries rivoises. Au milieu du 19ème siècle, les industries métallurgiques moderniseront leurs méthodes et elles deviendront l’un des principal producteur métallurgique du Dauphiné.

Le Pah des Trois vals-lac de Paladru a mis en place un parcours découverte intitulé : Du lac de Paladru à la Grande Fabrique : « une ruée vers l’eau ». Le parcours se décline sous la forme d’un reportage où la patiente collecte d’informations (reportage photographique, archives, lecture du bâti, archéologie industriel) sera utilisée après l’exploration pour comprendre le paysage et l’activité industrielle de Charavines au 19ème siècle.

 Publics concernés : Cycle 3 – Collège – Lycée



Plan du site Haut de page Crédits Infos pratiques