Des patrimoines >> Action Éducative >>
 

Action Éducative

Un réseau, pour des activités éducatives



L’action pédagogique est au cœur des préoccupations du réseau des VPah, Vienne, Chambéry, Saint-Étienne et le Pays du Forez illustrent quelques-unes de leurs initiatives.

Patrimoine et jeune public 
En Rhône-Alpes, 50.000 enfants de tous âges sont concernés chaque année par les actions des Villes et Pays d’art et d’histoire. Cet objectif majeur du réseau s’exprime par des actions destinées au milieu scolaire, aux centres de loisirs, aux centres sociaux comme aux enfants venant individuellement.
Thèmes, ateliers et visites proposés au jeune public sont présentés dans une brochure régionale. Ces actions sont conçues en partenariat avec les enseignants et animateurs. Dans un souci de qualité, les guides-conférenciers ont bénéficié en 2004 et en 2005 d’une formation, organisée par la DRAC, spécifique à la médiation pour le jeune public. Localement, des formations complémentaires sont également organisées.

Découvrir, Explorer, Comprendre
Visites sur le terrain, ateliers artistiques, jeux, manipulations, rencontres avec des artisans…les VPah privilégient une approche sensible du patrimoine. L’objectif n’est pas tant de transmettre des connaissances aux enfants, que de leur donner des repères leur permettant de trouver leur place dans le temps et dans l’espace.
Ouvrir leur regard sur le territoire où ils vivent, développer une approche critique, les aider à construire leur propre patrimoine, tels sont les enjeux de la démarche des VPah.


Dans cette thématique :

Saint-Étienne
fiche action : Raconte-moi ma ville

Première grande ville industrielle française, devenue Ville d’art et d’histoire, Saint-Étienne parle aux jeunes générations.


 

Une des premières actions pédagogiques de la Ville d’art et d’histoire de Saint-Étienne a été la création de l’atelier patrimoine « Naissance d’une ville industrielle » destiné en priorité aux collégiens en raison de l’adéquation entre leur programme scolaire et le projet culturel autour des patrimoines industriels, présenté dans la convention signée en décembre 2000.

En 2004, cet atelier s’est enrichi de modules proposés par les musées, partenaires essentiels du réseau local.
  • Musée de la mine – Site Couriot.
  • Musée d’art et d’industrie : collections d’armes, cycles et rubans.
  • Musée des transports urbains : collections de tramways, trolleybus.
  • Musée du Vieux Saint-Étienne : présentation des activités proto-industrielles.

Accompagné par des guides-conférenciers, cet atelier sensibilise les élèves aux patrimoines industriels. Les élèves découvrent leur environnement proche : en regardant les vestiges et leurs traces dans le paysage urbain, ils comprennent mieux les enjeux actuels de renouvellement de la ville.

Partenaires financiers : DRAC, Ville de Saint-Étienne, Ecole d’architecture de Saint-Étienne, Université Jean-Monnet
 
Témoignage / Questions à …
Cendrine Sanquer, animatrice de l’architecture et du patrimoine

Comment l’atelier se déroule-t-il ?
  • Des documents anciens montrent aux élèves les principales activités industrielles et leur structuration spatiale.
  • Avec la visite sur le terrain, les élèves explorent l’espace urbain réservé aux activités industrielles : volumes, rythmes, proportions et matériaux liés à l’industrialisation des techniques de construction. Ils découvrent des histoires d’hommes venus d’ailleurs pour travailler à Saint-Étienne.
  • L’atelier s’achève autour de la vue aérienne et de la maquette du site où chacun restitue ses éléments de compréhension sur la formation et l’évolution de la ville.

Comment les enfants réagissent-ils en découvrant le passé de leur ville, de leurs parents et de leurs grands-parents ?
Les patrimoines matériels et immatériels participent à la construction identitaire. Les enfants réagissent avec fierté en découvrant que les patrimoines de leur famille sont facteurs de dynamisme et de sociabilité ; en partant à la recherche de leurs racines, ils se rapprochent des autres.

En quoi les actions de sensibilisation peuvent-elles aider les jeunes ?
Le patrimoine joue un rôle important dans la formation du futur citoyen. Il relève moins de techniques et de connaissances que des « mœurs » : il induit une manière de se comporter dans la ville. Ce devoir et ce travail de mémoire entraînent l’ouverture, l’apprentissage de la tolérance et de la citoyenneté, la valorisation du présent.


Plan du site Haut de page Crédits Infos pratiques