Lettre d'information de la DRAC Rhône-Alpes

Réouverture de la Maison d’Izieu, mémorial des enfants juifs exterminés

mémoire - Ain

En 1943-1944, la colonie d’Izieu accueille plus d’une centaine d’enfants juifs réfugiés, venus de toute l’Europe, sous la direction des époux Zlatin. Le 6 avril 1944, sur ordre de Klaus Barbie, la Gestapo et l’armée allemande raflent l’ensemble des occupants de la Maison d’Izieu : 44 enfants, le directeur et les éducateurs.

En mai-juillet 1987, le procès de Klaus Barbie à Lyon attire à nouveau l’attention nationale sur cet événement. Une association est constituée autour de Sabine Zlatin le 4 mars 1988 avec pour objectif de créer un mémorial à vocation pédagogique. Une souscription nationale est lancée, permettant l’achat de la Maison d’Izieu. Les travaux sont financés par l’État au titre des Grands travaux.

Découvrir le mémorial

Le 24 avril 1994, M. François Mitterrand, Président de la République, inaugure le musée-mémorial, qui deviendra « Maison d’Izieu, mémorial des enfants juifs exterminés » en 2000.

Avec l’ancien Vélodrome d’hiver et l’ancien camp d’internement de Gurs, la Maison d’Izieu est l’un des trois lieux de mémoire nationale reconnus par décret du président de la République du 3 février 1993.

Depuis 1994, l’association se consacre à des activités de formation, d’information et d’éducation des publics en organisant visites, colloques, ateliers et publications ainsi que des voyages d’études à destination essentiellement des enseignants sur des lieux de commémoration du génocide juif en Europe

La visite de la Maison d’Izieu s’effectue sur deux lieux :

- la maison, protégée au titre des monuments historiques : Elle est le lieu où ont vécu les enfants et leurs éducateurs pendant près d’un an. Plutôt qu’une reconstitution, la muséographie privilégie une évocation de l’atmosphère de l’époque de la colonie et de la présence disparue des enfants.

- l’ exposition permanente présentée dans la grange retrace les itinéraires des familles des enfants d’Izieu et présente le contexte historique de l’Europe de la Seconde Guerre mondiale.

De nouveaux espaces et une nouvelle exposition permanente : réouverture au public le 11 avril 2015

Le projet d’extension porté par l’association depuis le milieu des années 2000, répond à un double objectif, celui d’assurer à travers la construction de nouveaux espaces pédagogiques, de meilleures conditions d’accueil pour les publics en particuliers scolaires ; celui également de rester, par l’élaboration de nouveaux contenus d’exposition, un lieu de mémoire vivant d’autant plus indispensable que les témoins disparaissent et que la mission éducative de l’association ne peut que se renforcer.

Le nouveau bâtiment offre un espace pour un parcours muséographique renouvelé sur l’histoire de la colonie d’Izieu élargie à l’extermination des enfants juifs d’Europe puis abordant la question des crimes contre l’humanité (« de Nuremberg à La Haye : juger les criminels »).

Il permettra d’accueillir dans de meilleures conditions les publics grâce à l’ouverture de trois salles pédagogiques (contre deux actuellement), une salle hors-sac ainsi qu’un centre de documentation avec une salle de consultation.

Le ministère de la Culture et de la Communication est fortement impliqué dans le financement du fonctionnement de l’association. Sa contribution demeure de loin la plus élevée de tous les partenaires de la Maison d’Izieu soit 415.000 € par an.

lien

Maison d’Izieu


© Maison d'Izieu

© Maison d’Izieu