Lettre d'information de la DRAC Rhône-Alpes

Exposition

« Antinoé, à la vie, à la mode. Visions d’élégance dans les solitudes » au musée des Tissus

musée - textile - Lyon

Les textiles d’Antinoé au musée des Tissus : un fonds exceptionnel

En 1897, l’archéologue Albert Gayet découvre à Antinoé (Egypte) des nécropoles, d’époques romaine et byzantine, abritant des défunts vêtus des costumes qu’ils portaient de leur vivant et accompagnés d’un mobilier funéraire révélant les aspirations et le quotidien d’une civilisation brillante et raffinée.

La Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon, principal pourvoyeur de fonds, en 1898, de la troisième campagne de fouilles demeure un partenaire régulier des campagnes suivantes jusqu’en 1908. Les produits des différentes campagnes sont présentés à Paris puis dispersés dans différents musées.

Le Louvre, bien évidemment, hérite de quelques pièces importantes mais aussi les musées de Lille, Bordeaux, Lunéville ou Grenoble. Le musée des Tissus bénéficie, du fait de l’investissement de la Chambre, de l’envoi d’un considérable matériel archéologique. Ce dernier se compose de vêtements complets (tuniques, manteaux, chemises, voiles, accessoires, ceintures) et de fragments de vêtements. Ils révèlent les modes vestimentaires de la fin de l’Antiquité, le goût des élégants pour les étoffes de luxe, soieries ou lainages, les influences, aussi, d’un Orient mythique, la Perse, dont on adopte alors les typologies de vêtements ou le répertoire ornemental. Ces étoffes montrent également qu’Antinoé était un centre de production textile de première importance, répondant aux exigences d’une population contrastée, hésitant entre un paganisme crépusculaire et un christianisme de plus en plus officiel.

Une infime partie du mobilier – les pièces les plus exceptionnelles et les plus immédiatement présentables – va intégrer le parcours permanent des collections. La tenture « aux Poissons » provenant de la fouille de 1908 est présentée l’année suivante au sein du parcours du musée, et fait l’objet d’un arrêté de classement monument historique tant la pièce paraît (et demeure) exceptionnelle. Le reste est conservé dans les caisses de transport d’origine. Mises à l’abri dans les réserves du musée, il faut attendre des mouvements inhérents aux collections pour que leur contenu éclate au grand jour comme un trésor !

Des pièces inédites seront présentées lors de l’exposition

L’exposition présentera ainsi la totalité de la campagne de 1898, et les éléments les plus remarquables des campagnes suivantes, organisés autour des vêtements de Thaïs, l’héroïne du roman d’Anatole France et de l’opéra de Jules Massenet, ou de Leukyôné, la païenne retrouvée avec son laraire et rattachée par Albert Gayet au règne d’Héliogabale. Toutes les pièces ont fait l’objet d’une analyse technique et d’une restauration par l’équipe de l’atelier de restauration du musée. Elles sont pour la plus grande part inédites.

Les collections du musée des Tissus étant, pour ce fonds, complémentaires de celles du musée du Louvre, l’exposition Antinoé, à la vie, à la mode. Visions d’élégance dans les solitudes a donc été organisée en partenariat avec le Louvre. L’exposition présentera également, en regard des costumes complets encore conservés, des photographies sur modèles vivants de ces ensembles reconstitués à l’identique par l’atelier de l’Opéra de Lyon et mises en scène au musée gallo-romain de Lyon – Fourvière par Cédric Roulliat, artiste et photographe.

Partenaires

Exposition organisée par le musée des Tissus, en partenariat avec le musée du Louvre et l’Opéra national de Lyon et avec la collaboration du Palais des Beaux-Arts de Lille, du musée des Beaux-Arts de Lyon, du musée gallo-romain de Lyon – Fourvière et du musée des Confluences.
Cette exposition est reconnue d’intérêt national par le ministère de la Culture et de la Communication. Elle bénéficie à ce titre d’un soutien financier exceptionnel de l’État. Elle bénéficie également d’un soutien de la Direction régionale des affaires culturelles de la région Rhône-Alpes.

« Antinoé, à la vie, à la mode. Visions d’élégance dans les solitudes. »
1er octobre 2013 - 28 février 2014 au musée des Tissus, musée des Arts décoratifs de Lyon

34, rue de la Charité
69002 Lyon - Tél. 04 78 38 42 00
www.mtmad.fr


Affiche de l’exposition Antinoé
© Musée des tissus - Lyon