Lettre d'information de la DRAC Rhône-Alpes

Chasses magiques, les arts premiers dialoguent avec La Grotte Chauvet en Ardèche

archéologie - Ardèche

En préfiguration de l’ouverture de l’espace de restitution de La Grotte Chauvet prévue fin 2014, le Grand Projet La Grotte Chauvet Pont-d’Arc et le musée du quai Branly ont noué un partenariat scientifique et proposent au grand public des expositions inédites. Chasses magiques, Les arts premiers dialoguent avec La Grotte Chauvet en Ardèche est la première traduction de cette nouvelle collaboration.

Au cours d’un parcours pédagogique sur la piste des chasseurs, l’exposition permet d’approcher les mystères qui entourent la vie des communautés préhistoriques.

Chasses magiques, Les arts premiers dialoguent avec La Grotte Chauvet en Ardèche évoque, par échos et résonances, la pensée religieuse et magique qui imprègne la chasse dans différentes cultures et dans différents espaces temps. Cette exposition propose un éventail d’interprétations qui laissent libre cours à l’imagination du visiteur, lui permettant de se rapprocher d’autres cultures pour mieux les connaître et les comprendre aujourd’hui. En complément de la présentation des œuvres, des programmes audiovisuels font le lien avec la Grotte Chauvet, candidate à l’Unesco, ainsi qu’avec le futur espace de restitution. Ces programmes mettent aussi en perspective l’art pariétal.

liens

- Informations pratiques (Château de Vogüé)

- Parcours de l’exposition (musée du quai Branly)

- Grand Projet La grotte Chauvet

Partenaires
Cette exposition est conçue et produite par le musée du quai Branly en partenariat avec le Grand Projet La Grotte Chauvet Pont-d’Arc et le soutien du ministère de la Culture et de la Communication, de la Région Rhône-Alpes, du Conseil général de l’Ardèche, de la municipalité de Vogüé et de l’association Vivante Ardèche.


Statuette zoomorphe magique, Nkisi Nkondi. 19e siècle, Population Kongo, (...)

Statuette zoomorphe magique, Nkisi Nkondi. 19e siècle, Population Kongo, Congo © musée du quai Branly, photo Claude Germain