Lettre d'information de la DRAC Rhône-Alpes

Musées de France : 3 expositions en Rhône-Alpes reçoivent le label "exposition d’intérêt national" en 2012

musée

Le label « exposition d’intérêt national » récompense chaque année des expositions produites ou co-produites par les musées de France relevant des collectivités territoriales, reconnues pour leur qualité scientifique, leur effort en matière de médiation culturelle et leur ouverture à l’égard d’un large public. Depuis la mise en place de ce dispositif en 1999, plus de 150 expositions ont bénéficié de ce dispositif d’aide exceptionnelle dont 19 en Rhône-Alpes : une belle moyenne dont on peut se réjouir !
 
Parmi les expositions les plus marquantes organisées en région, on peut citer en 2002 : L’école de Barbizon au Musée des beaux-arts de Lyon ; en 2003 Après la fin de l’art 1945 – 1960 organisée par le Musée d’art moderne de Saint-Etienne métropole ; L’art italien et la « metaphysica » en 2005, au Musée de Grenoble et Impressionnisme et naissance du cinématographe, exposition réalisée par le Musée des beaux-arts de Lyon en partenariat avec l’Institut Lumière. En 2006, Zéro par le Musée d’art moderne de Saint-Etienne métropole et Les dessins italiens classiques des collections du musée de Grenoble, une importante exposition autour des collections d’arts graphiques ont été distinguées. En 2007, L’Esprit d’un siècle, Lyon 1800 – 1914, trois expositions organisées par le Musée des beaux-arts de Lyon, le Musée Gadagne et le musée de l’Imprimerie ont reçu ce label. Plus récemment, Repartir à Zéro, et, l’année dernière, le Génie de l’Orient : l’Occident moderne et les arts de l’Islam organisées par le Musée des beaux-arts de Lyon, ont proposé une relecture intéressante sur certains pans de l’histoire culturelle contemporaine internationale. La collection Winthrop, chefs-d’oeuvre du Fogg art museum, organisée par le Musée des beaux-art de Lyon en 2003 a été l’une des expositions les mieux fréquentées parmi les manifestations désignées par ce label dans la région. Ces expositions au long cours autorisent une présentation qui s’inscrit dans une certaine durée. Ainsi Manufrance, bien faire et le faire savoir (1885 - 1985) (label 2011) est encore visible jusqu’au 27 février à Saint-Etienne !
 
Trois expositions ont donc été retenues par le ministère de la Culture et de la Communication au titre du label d’intérêt national pour 2012 :
 
Un jour j’achetai une momie ... Émile Guimet et l’Égypte antique. L’exposition sera présentée au Musée des beaux-arts de Lyon du 30 mars au 2 juillet 2012. Elle sera l’occasion d’évoquer la relation qu’ Émile Guimet (1836-1918), industriel lyonnais, a entretenu toute sa vie avec l’Égypte antique, de la naissance de sa vocation de collectionneur à la création de musées dans sa ville natale et à Paris. « Peu à peu les figurines en terre émaillée, les dieux en bronze, les canopes d’albâtre, les stèles en calcaire, les statuettes de granit envahirent ma chambre à coucher où j’avais réuni mes souvenirs de voyages. Quelques papyrus sous verre et des copies à l’aquarelle de peintures tombales ornaient les murs. Un jour j’achetai une momie : quelle joie !... » (Emile Guimet).
 
Le Musée gallo-romain de Lyon-Fourvière et le Musée de Saint-Romain-en-Gal présenteront, à partir d’octobre 2012, Péplum, une importante exposition [en muséoscope] en deux volets, confrontant l’histoire de ce genre cinématographique chéri d’Hollywood, sa genèse et ses développements formels avec une nouvelle approche des pièces maitresses des collections. Une occasion inespérée de voir et revoir les collections antiques des musées du département du Rhône.
 
Last but not least, le Musée d’art moderne de Saint-Etienne métropole fera la lumière sur la nébuleuse Fluxus avec Fiat flux : la nébuleuse fluxus, 1962-1978. Exposition collective organisée à l’occasion du cinquantième anniversaire de la date de naissance supposée de Fluxus. En 1962 se tient en effet le Fluxus Internationale Festspiele neuester Musik à Wiesbaden. Cette exposition sera l’occasion de porter un regard rétrospectif sur ce mouvement international et ses artistes (Jospeh Beuys, Nam June Paik, Robert Filliou, Yoko Ono, Wolf Vostell, George Brecht, Ben Vautrier, John Cage, Dick Higgins, La Monte Young).