Lettre d'information de la DRAC Rhône-Alpes

Histoire d’un classement...

patrimoine - Rhône

L’Hôtel Dieu de Lyon est un édifice reconstruit sur lui-même depuis le XIIème siècle. Au gré des chantiers, il s’est développé progressivement jusqu’au XIXème.
Parmi les interventions les plus remarquables, on relève les « quatre rangs » en croix élevés au XVIIème siècle et dominés par le toit à l’impériale du petit dôme, la nouvelle chapelle dessinée par Delamonce au début du XVIIIème siècle dont l’entrée principale est habilement tournée vers la ville sur la place de l’Hôpital, et les façades ordonnancées sur les nouveaux quais du Rhône, données par Jacques-Germain Soufflot vers 1740. Le grand dôme qui ponctue cette dernière composition commande la nouvelle entrée. Pascalon signe au XIXème siècle le troisième et dernier dôme comme un signal vertical qui équilibre la composition générale.
 
Plusieurs arrêtés de classement au titre des monuments historiques ont été pris en 1939, 1941 et 1944 et ont privilégié les éléments les plus remarquables : les deux dômes, la chapelle, le porche de Delamonce, les portiques et les façades de Soufflot. De nombreuses parties ont été laissées de côté (intérieurs, escaliers monumentaux en pierre, parties de l’Hôtel Dieu ancien du XVIème siècle, et constructions du XIXème siècle). Or, c’est l’ensemble de l’édifice avec son histoire et son assiette historique qui demande à être classé, même si tous les éléments ne sont pas d’égal intérêt artistique.
 
L’extension du classement au titre des monuments historiques prise le 22 novembre 2011 à travers un arrêté qui englobe la totalité de l’édifice, intérieurs compris ainsi que la parcelle d’assiette, intervient au moment où l’édifice change de destination.
L’objectif est double : faciliter l’instruction administrative de l’autorisation de travaux et permettre une meilleure protection de l’édifice dans le cadre de son remaniement.
 
Le nouveau projet
 
Les Hospices Civils de Lyon, propriétaire, ont décidé, dans le cadre de la restructuration de l’activité hospitalière publique, de le désaffecter, d’en conserver la propriété par respect pour la tradition, et de rechercher un opérateur qui, par un bail à construction s’engage, pour 94 ans, à réaliser un projet. C’est EIFFAGE qui a été retenu en octobre 2010, à l’issue d’une consultation lancée par les HCL, assistés dans leur maîtrise d’ouvrage par la SERL (Société d’Equipement du Rhône et de Lyon), par un architecte, Albert Constantin, cabinet AIA, et par un architecte en chef des monuments historiques, Dider Repellin, cabinet AEC, et dans le cadre d’une démarche de type « projet » (avec comité de pilotage et comité technique), dans une convention tripartite avec la Ville de Lyon et le Grand Lyon.
 
L’Hôtel Dieu accueillera prochainement de nouvelles fonctions et fera l’objet d’une restauration nécessaire, attendue de longue date.
 

Hôtel dieu lyon aile Soufflot

Hôtel dieu lyon aile Soufflot

© Eric Dessert

Hôtel dieu lyon vue générale

Hôtel dieu lyon vue générale

© Eric Dessert Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; 2010 - ADAGP

Hôtel dieu lyon - escalier central du bâtiment K

Hôtel dieu lyon - escalier central du bâtiment K

© Eric Dessert Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; 2010 - ADAGP