Lettre d'information de la DRAC Rhône-Alpes

De l’ancienne Abbaye d’Ambronay au Centre culturel de rencontre (Ain)

patrimoine - Ain

L’abbaye Notre-Dame d’Ambronay est une abbaye bénédictine située au centre du village d’Ambronay, où elle fut originellement fondée au VIII ème siècle par saint-Barnard, officier de Charlemagne. Par privilège papal, elle jouissait d’une totale souveraineté, ne dépendant que du Vatican. En 1282, elle est mise sous la protection du comte de Savoie. À la Révolution en 1789, l’abbatiale accueille les offices paroissiaux. Au fil de l’histoire, les bâtiments conventuels ont connu de nouvelles utilisations : grange, prison, école, bâtiment de garnison, logements sociaux...
 
D’architecture gothique, elle présente des parties des Xe, XIIIe et XVe siècles. En 1889, le classement de l’église au titre des monuments historiques amorce une politique de protection et de restauration qui prend véritablement son essor après la Seconde Guerre mondiale, les autres bâtiments étant progressivement classés jusqu’en 1992.
En 1980, l’association Art et Musique crée le Festival d’Ambronay dédié à la musique ancienne et baroque. Le répertoire baroque, alors redécouvert, révèle les riches attraits acoustiques de l’abbatiale et en fait sa réputation. Labellisé Centre culturel de rencontre depuis 2003, l’abbaye d’Ambronay est devenue un lieu de concerts, de conférences et d’expositions.
 
Les travaux récents de restauration
 
Le Conseil général de l’Ain, propriétaire des bâtiments monastiques de l’Abbaye d’Ambronay, a lancé en 2009 la première tranche de travaux de restauration de l’Abbaye.
Elle concerne l’aile sud (XVIIIe siècle) et la Tour des archives (XIIIe siècle). Dans le cadre du Contrat de projet État-Région, l’État à travers le Plan de relance notamment et la Région Rhône-Alpes, ont apporté chacun leur soutien à hauteur de 30 % du montant des travaux (soit 12 M€ pour cette première tranche).
Les travaux ont permis de conforter la stabilité de l’aile sud, notamment grâce à la mise en place de cloisons auto-portantes permettant d’alléger au maximum les reports de charges sur la structure ancienne (voûtes du rez-de-chaussée).
La distribution intérieure de l’étage de l’aile sud reprend celle qui existait au XVIIIème siècle. Les divers éléments de décor (cheminées, décors de stucs, corniches et lambris), en bon état, ont été conservés.
Le Centre culturel de rencontre dispose désormais de salles de travail, de réception et d’accueil pour les séminaires (rez-de-chaussée de l’aile sud, et Tour des archives), et de chambres pour les résidents (étages des ailes sud et est). Il sera inauguré début septembre, à l’occasion du lancement du festival de musique baroque.
 
Alain Luciani, ingénieur du patrimoine
 

Abbaye d'Ambronay (Ain)

Abbaye d’Ambronay (Ain)

© Alain Luciani

Abbaye d'Ambronay (Ain)

Abbaye d’Ambronay (Ain)

© Alain Luciani

Abbaye d'Ambronay (Ain)

Abbaye d’Ambronay (Ain)

Abbaye d'Ambronay (Ain)

Abbaye d’Ambronay (Ain)

© Alain Luciani

Abbaye d'Ambronay (Ain)

Abbaye d’Ambronay (Ain)

© Alain Luciani

Abbaye d'Ambronay (Ain)

Abbaye d’Ambronay (Ain)

© Alain Luciani