Lettre d'information de la DRAC Rhône-Alpes

L’usine TASE de Vaulx-en-Velin inscrite au titre des monuments historiques par arrêté du 25 mai 2011, va connaître une nouvelle vie

L’usine TASE fut créée pour exploiter le procédé de fabrication de soie artificielle viscose inventé en 1892. Elle était propriétaire de 76 ha dont les trois quarts étaient affectés au logement du personnel et aux équipements collectifs. L’essentiel de ce quartier créé ex nihilo par la Société a été préservé jusqu’à nos jours.
 
L’usine de textile artificiel du sud-est (la TASE) fut construite par les architectes de la Société, Desseux et Alexandre. Sa partie centrale comprenait un bâtiment principal bordant l’avenue du Bataillon Carmagnole-Liberté (aile sud) et deux ailes s’étendant perpendiculairement à l’arrière (ailes est et ouest), couverts en terrasses, constitués de trois niveaux portés par une structure poteaux poutres qui libère des façades complètement vitrées. Le bâtiment sud, conservé, incarne l’usine dans la mémoire collective locale et permet de comprendre l’organisation du quartier qui a été construit pour et autour de l’usine.
 
L’usine TASE a été inscrite au titre des monuments historiques parce qu’elle témoigne des débuts de l’industrie du textile artificiel, de l’évolution de l’architecture industrielle française entre les deux guerres sous l’influence de modèles anglo-saxons et de la création ex nihilo d’un vaste quartier dans l’Est lyonnais regroupant site de production, logements et équipements collectifs.
Rachetée dans sa plus grande partie par Bouwfonds Marignan, elle fait l’objet d’un projet de réutilisation.
L’Usine TASE fera partie, pour la première fois, des quatre lieux d’accueil de la Biennale d’art contemporain qui se tiendra du 15 septembre au 31 décembre 2011 à Lyon. Une belle occasion de découvrir ce lieu et une exposition internationale !.
 
 
Liens
 
Dossier électronique sur la Tase