Lettre d'information de la DRAC Rhône-Alpes

Renouvellement de la convention Plan patrimoine de Vienne

patrimoine - Isère

La Ville de Vienne possède un patrimoine monumental exceptionnel, tant du point de vue quantitatif (40 monuments historiques) que qualitatif : patrimoine antique (théâtre, temple d’Auguste et Livie, Odéon...), mais aussi médiéval (ancienne cathédrale Saint-Maurice, abbaye Saint-André le Haut, église Saint-André le Bas, église Saint-Pierre), Renaissance et industriel (patrimoine remarquable de la vallée de Gère notamment). Les musées de Vienne conservent par ailleurs de remarquables collections, la bibliothèque un fonds ancien particulièrement riche, et le CREAM (Centre de restauration et d’études archéologiques) a un rayonnement national.
 
Afin de conserver et mettre en valeur ce patrimoine exceptionnel, la Ville de Vienne s’est engagée, avec l’aide de partenaires publics, dans un plan pluri-annuel intitulé Plan patrimoine de Vienne.
Lors d’une première convention triennale signée en 2007, l’accent a été mis sur la cohérence de la politique engagée, mettant en perspective les travaux de restauration des monuments historiques, la création d’une ZPPAUP, une réflexion sur l’avenir des musées et la valorisation de ces patrimoines tant auprès des habitants que des touristes. La convention Ville d’art et d’histoire signée avec l’Etat en 1991 a été redéfinie à cette occasion.
Les monuments présentant un état sanitaire préoccupant, un plan de restauration, s’appuyant sur une étude réalisée par l’architecte en chef des monuments historiques, a privilégié dans un premier temps six monuments historiques : l’ancienne cathédrale Saint-Maurice, le portique du forum, la pyramide du cirque, le temple d’Auguste et de Livie, le cloître de Saint-André le Bas et l’église Saint-André le Haut.
Grâce à un partenariat exemplaire avec la Région et le Département, un budget de plus de 3 200 000 € HT a pu être engagé pour ce premier plan patrimoine, dont 1 045 000 € de la part de l’Etat.
 
Le bilan très satisfaisant, dressé en 2009, de cette première convention a encouragé les partenaires à poursuivre l’opération et à signer une nouvelle convention (2010-2013), portant principalement sur la restauration des monuments historiques.
Budget prévisionnel : 3 300 000 € HT (hors opérations archéologiques) dont une part Etat de 1 320 000 €.
 
Ces crédits seront consacrés à la poursuite des restaurations de l’ancienne cathédrale Saint-Maurice, de l’église Saint-André le Haut et du temple romain, et à l’engagement de travaux sur le théâtre antique et l’Odéon. Le bilan sanitaire sera poursuivi. La convention prévoit en outre un plan de révision des protections au titre des monuments historiques.
 
Cette convention sera signée le 10 décembre 2010, en présence de Philippe Bélaval, directeur général des patrimoines, par Eric Le Douaron, préfet de l’Isère, Jacques Rémiller député-maire de Vienne, Farida Boudaoud vice-présidente du Conseil régional de Rhône-Alpes et Claude Bertrand vice-président du Conseil général.
A cette occasion sera inaugurée, sur la colline de Pipet, une table d’orientation adaptée aux personnes présentant un handicap moteur ou visuel.
 
Liens
 
Découvrez l’histoire de Vienne


-  Le site des musées et sites antiques de Vienne
 
La vienne antique

Théâtre antique e Vienne

Théâtre antique e Vienne

© Drac Rhône-Alpes, Jean-Marie Refflé

Ancienne cathédrale Saint-Maurice - Vienne

Ancienne cathédrale Saint-Maurice - Vienne

© Ville de Vienne

Temple Auguste et Livie - Vienne

Temple Auguste et Livie - Vienne

© Drac Rhône-Alpes, Jean-Marie Refflé

Odéon - Vienne

Odéon - Vienne