label jardin remarquable



Mis en place en 2003 par le ministère de la Culture et de la Communication, le label Jardin remarquable, répond au double souhait de reconnaître et de valoriser des parcs et jardins, ouverts au public et particulièrement bien entretenus. Ce label dépasse ainsi le cadre exclusif des jardins protégés au titre des monuments historiques. Néanmoins, le jardin comme tout élément vivant dispose d’un esprit et d’une dynamique propre.
Le label Jardin remarquable s’attache, par conséquent, à conserver cette diversité. Un groupe de travail, créé par le Préfet, est chargé d’examiner les dossiers de candidature et de procéder à leur notation. Il comprend :
 
- Le directeur régional des affaires culturelles ou son représentant ;
- le correspondant jardin de la DRAC ou la personne en charge des dossiers jardins à la DRAC ;
- Le représentant du ministère chargé de l’environnement ;
- Le représentant du ministère chargé du tourisme ;
- Un représentant du conseil régional
Il comprend également des membres nommés pour une durée de cinq ans :
- un représentant du CAUE de la région
- un architecte des bâtiments de France ;
- un représentant de l’association française des directeurs de jardins et espaces verts publics ;
- deux représentants des associations de Parcs et jardins de la région ;
- deux personnes qualifiées en matière de jardins.
 
Ce label d’Etat, attribué pour 5 ans renouvelable, répond à des critères d’exigence et de qualité sur la composition (organisation des espaces), l’intégration dans le site et la qualité des abords, les éléments remarquables (eau, fabriques, architectures végétales...), l’intérêt botanique, l’intérêt historique, l’entretien et le plan de gestion. Le label procure les avantages suivants :
- Une mention dans les documents diffusés par le ministère de la culture et de la communication ;
- La possibilité d’obtenir une signalisation routière ;
- La possibilité d’une prise en compte dans la définition des plans locaux d’urbanisme (PLU) ;
- La possibilité d’obtenir un agrément fiscal prévu par les articles 41 H de l’annexe III du code général des impôts ;
- L’appui du Conseil national des parcs et jardins, du Comité des parcs et jardins de France et de l’association régionale pour demander des aides européennes, nationales ou régionales ou un mécénat orienté vers les parcs et jardins.
 
Le label engage cependant les propriétaires de jardins labellisés à assurer un entretien régulier de leur jardin, à ouvrir leur jardin au moins 50 jours par an entre le 1er janvier et le 31 décembre, dont 30 jours comprenant au moins 5 dimanches entre le 1 avril et le 30 septembre. Il est à noter que les parcs et jardins ouverts sur rendez-vous selon les conditions ci-dessus peuvent bénéficier du label. à participer au moins à une opération nationale (Rendez-vous aux jardins ou Journées du Patrimoine), à mettre à la disposition du public des documents d’information ( plan, historique, composition et indications botaniques), et à apposer dans un lieu visible du public une plaque reprenant le logo du label " Jardin remarquable ".
 
 
En Rhône-Alpes, 20 jardins rhônalpins sont labellisés label jardin remarquable :
 
Ain :
le jardin du château de Saint-Bernard à Saint-Bernard
 
Ardèche  : la roseraie de Berty à Largentière
les jardins du château du Pin à Fabras
la terre Pimprenelle à Alboussière
 
Drôme  :
le jardin des herbes à La Garde Adhémar
le parc Théodore-Jouvet à Valence
le jardin Erik Borja à Beaumont-Monteux
 
Isère :
Le jardin du Musée Hébert à La Tronche
le parc du château du Touvet au Touvet
le parc du domaine départemental de Vizille
le Jardin du bois marquis à Vernioz
 
Loire :
Le jardin de l’Ecomusée des Monts du Forez à Usson-en-Forez
les pépinières et roseraies Paul Croix à Bourg-Argental
Le jardin botanique à Saint-Chamond
 
Rhône :
Le parc de la Tête d’or à Lyon
le parc de Gerland à Lyon
les jardins de Bionnay à Lacenas
la Bonne Maison à La Mulatière

 
Haute-Savoie :
La Jaÿsinia à Samoens
le jardin des cinq sens à Yvoire
 
Contact à la DRAC : 04.72.00.44.43