Médiathèque Quai des Arts à Rumilly (Haute-Savoie)

PROGRAMME

Il s’agit d’un remarquable projet culturel pour cette commune de 11 000 habitants située à l’extrême sud-ouest de la Haute-Savoie (en limite de la Savoie), à 17 km d’Annecy.
Le pôle culturel Quai des Arts est un ensemble de 3 000 m2 dont près de 1 700 bénéficient, soit directement soit par un usage partagé, à la médiathèque. Le programme inclut également une salle de spectacle de 400 places rétractables.
Le site de l’équipement se trouve à la limite de l’ancien bourg rural. Son implantation a été l’occasion de parachever et de qualifier la belle place d’Armes le long de l’artère principale de Rumilly, principalement dédiée jusque là au stationnement automobile.
Il s’agit là d’un projet urbain d’envergure pour la ville, en lien avec les espaces publics et les cheminements piétons existants.

ARCHITECTURE

Belle réalisation due à l’atelier d’architecture Chabanne et partenaires de Lyon, le Quai des Arts est un bâtiment monumental judicieusement placé au fond de la place d’Armes et laissant donc place devant à un parvis créant un confortable dégagement par rapport à la voie de circulation.
La médiathèque et son espace d’exposition sont installés dans un volume vitré laissant pleinement pénétrer la lumière naturelle. La salle de l’heure du conte est équipée d’une loge permettant d’accueillir des artistes. Deux boîtes partiellement vitrées construites à l’intérieur des espaces de lecture hébergent des salles de travail de taille différente, permettant une activité de groupe ne perturbant pas les autres usages.
En hommage aux arbres centenaires de la place dessinée au XIXe siècle ou encore à l’ « arbre de la connaissance », le verre des façades est sérigraphié de figures arborescentes stylisées.
La salle de spectacle est logée dans un second volume, celui-là opaque, recouvert d’une vêture métallique. Les deux entités hétérogènes sont fédérées par un hall distributif toute hauteur traversant, principalement ouvert au sud sur l’esplanade créée.
Le programme répond à des objectifs environnementaux. Afin de minimiser les déperditions thermiques, l’impact énergétique et financier du bâtiment, ses surfaces sont compactées et l’isolation des façades est posée en extérieur. Matériau durable, le bois est nettement privilégié. L’édifice est aussi conçu de manière à grandement favoriser la ventilation naturelle, la façade double-peau du volume vitré fonctionnant par exemple comme un aspirateur thermique à convection.



25 bibliothèques remarquables



Avant propos
Visiter les bibliothèques