Les Médiathèques de proximité

En mars 2002, le ministère de la Culture et de la Communication a lancé le programme des « Médiathèques de proximité », encore appelées « Ruches ».

Au-delà de la satisfaction de constater qu’il y a désormais 4 000 bibliothèques publiques en France, que ce sont les équipements culturels les plus fréquentés, que les plus grandes récemment construites font référence au niveau international (les douze bibliothèques municipales à vocation régionale - BMVR - construites ces 10 dernières années dans des villes de plus de 100 000 habitants), il s’agissait de définir une nouvelle priorité.

Pour parfaire le maillage du territoire en équipements de lecture publique, il faut en effet être attentif à faire naître en milieu rural et à la périphérie des zones urbaines (quartiers excentrés et zone périurbaines) une nouvelle génération de médiathèques de proximité. Il y va de l’égalité des citoyens devant l’accès à la documentation et à la culture.

Ces médiathèques doivent être :

-  non de simples lieux d’accumulation du savoir, mais des ouvertures sur le monde, les réseaux informatisés de documentation, les nouveaux supports d’information et biens culturels, à l’image de l’évolution de ces équipements du début du 21 ème siècle ;
-  non seulement des lieux de prêt et d’emprunt (où le livre reste privilégié), mais aussi des lieux de sociabilité et d’échange entre utilisateurs variés et entre usagers et bibliothécaires.

Des réalisations bien menées doivent s’appuyer sur :

-  un bâtiment bien accessible et à l’architecture soignée ;
-  des collections diversifiées et suffisamment renouvelées et des services de qualité ;
-  une médiation assurée par un personnel suffisamment nombreux et qualifié.

De tels projets de qualité, menés par des communes ou en intercommunalité en milieu rural, concernent principalement des bassins de population de 3000 à 10 000 habitants.

Le ministère de la Culture et de la Communication souhaite les accompagner avec une aide renforcée (taux de subvention majorés, aides à la création d’emplois).

En Rhône-Alpes, 41 opérations de construction de bibliothèques (en cours ou achevés) ont été labellisés « médiathèques de proximité » de 2003 à 2010 :

-  Bourg-en-Bresse (annexe de La Reyssouze), Trévoux, dans l’Ain ;
-  Saint-Péray,Vallon-Pont-d’Arc,La Voulte-sur-Rhône,en Ardèche ;
-  Bourdeaux, Châteauneuf-du-Rhône, Mours-Saint-Eusèbe, dans la Drôme ;
-  Chatte, Grenoble (quartier Teisseire-Malherbe), Heyrieux, La Mure, La Verpillière, en Isère ;
-  Le Coteau, L’Horme, Neulise, Noirétable (achevée), Saint-Jean-Bonnefonds, Unieux, dans la Loire ;
-  Amplepuis, Anse, Champagne-au-Mont-d’Or, Cours-la-Ville, Francheville, Grigny, Lyon (annexe de La Duchère), Mions, Pollionnay, Saint-Symphorien-sur-Coise, Thurins, Vernaison, dans le Rhône ;
-  Bourg-Saint-Maurice, Challes-les-Eaux, Gilly-sur-Isère, Saint-Jean-de-Maurienne, Yenneen Savoie ;
-  Boëge, Meythet, Rumilly, Veigy-Foncenex, en Haute-Savoie.

La création de 23 emplois qualifiés de bibliothécaires ou assistants du patrimoine a, en outre, été subventionnée par l’État (DRAC Rhône-Alpes) dans le cadre de cette politique.



Objectif lecture



Avant-propos
L’action de l’Etat
Déclinaison en Rhône-Alpes
Les Médiathèques de proximité