Médiathèque Jean-Jacques-Rousseau, Chambéry (Savoie)

PROGRAMME

Cet établissement est une des cinq bibliothèques municipales dites "classées" de la région Rhône-Alpes, qui détiennent des fonds anciens issus des confiscations révolutionnaires et appartenant à l’Etat. De fait, ses collections comprennent environ 250 000 documents, dont la moitié sont des documents à caractère patrimonial, destinés à la conservation (même s’ils peuvent être consultés de façon restrictive et font l’objet d’actions de valorisation).
Capitale historique de la Savoie, Chambéry a eu une bibliothèque municipale dès 1780. D’abord installée dans une salle de l’Hôtel de ville, elle a été abritée pendant un siècle dans un bâtiment en face du Palais de justice, le Musée-bibliothèque, devenu lui-même trop exigu.
Le nouvel édifice de la bibliothèque a été réalisé dans le cadre des Grands travaux, en 1991-92, avec une contribution exceptionnelle de l’Etat à hauteur de 50 % du coût de la construction.
Cet investissement important, de plus de 6 000m², a été doté par la municipalité de moyens de fonctionnement adaptés, qui font de Chambéry, selon la publication professionnelle Livres-hebdo, la ville n°1 en France pour la lecture publique, sur un ensemble des ratios pertinents (budget de fonctionnement de 300 F par habitant, près de 32 % de la population inscrits, 14 prêts par an et par habitant).
Cet investissement important, de plus de 6 000m², a été doté par la municipalité de moyens de fonctionnement adaptés, qui font de Chambéry, selon la publication professionnelle Livres-hebdo, la ville n°1 en France pour la lecture publique, sur un ensemble des ratios pertinents (budget de fonctionnement de 300 F par habitant, près de 32 % de la population inscrits, 14 prêts par an et par habitant).

ARCHITECTURE

L’architecte en a été Aurelio Galfetti, compatriote de Mario Botta et membre de la même école de concepteurs. Le style de la médiathèque, disposée à l’opposé du Centre André Malraux par rapport au Carré Curial mais accolé à celui-ci, est en harmonie parfaite avec le bâtiment du Centre, déclinant lui aussi hautes courbes de béton et bandes horizontales alternées de deux couleurs (lesquelles rappellent la Maison du livre, de l’image et du son à Villeurbanne du même Mario Botta et les cathédrales italiennes).
Le bâtiment développe une façade en arc-de-cercle de 120 m qui est l’élément principal de la construction, percée au rez-de-chaussée afin de permettre le passage en direction de l’intérieur du Carré Curial, du centre-ville ancien et de l’Espace Malraux. Ses 720 m² ont demandé un travail soigné, puisqu’à la fois les ossatures et les vitrages sont cintrés.
A l’intérieur, les espaces publics en arrondi s’étendent sur de grands volumes rythmés de façon légère par des poteaux blancs. Le toit est un dôme transparent qui inonde de lumière naturelle les espaces de lecture.



25 bibliothèques remarquables



Avant propos
Visiter les bibliothèques