Médiathèque La Passerelle à Bourg-lès-Valence (Drôme)

PROGRAMME

La médiathèque a été un éléments structurants du projet de réaménagement du centre-ville de Bourg-lès-Valence, commune de près de 20 000 habitants contiguë à Valence.
Ce bel équipement de quelque 1 800 m², outre sa mission de bibliothèque de proximité généraliste, devait aussi être un pôle d’excellence dans le domaine de la bande dessinée par anticipation de la complémentarité des établissements devant former le réseau des médiathèques de Valence Agglo Sud Rhône-Alpes, lequel a été constitué en 2010 par le transfert de la gestion des bibliothèques de Valence, Portes-lès-Valence, Chabeuil et Bourg-lès-Valence à la communauté d’agglomération.
Les espaces de la médiathèque sont répartis sur deux niveaux, l’ensemble des secteurs « animés » (accueil, BD, actualités, musique, jeunesse, animation) étant au rez-de-chaussée et le premier étage étant dédié aux secteurs « calmes » ouverts au public (adultes, salle d’étude) et aux services internes.

ARCHITECTURE

Le projet est bien intégré dans son environnement : les façades Est et Sud respectent l’alignement donné par le plan d’urbanisme de Bourg-Lès-Valence ; à l’Ouest et au Sud, le bâtiment se protège des nuisances sonores (voie SNCF, autoroute, voie nouvelle) par des façades relativement fermées. Quant à elle très ouverte, la façade Nord se déroule comme un ruban vitré sur le Jardin en cœur d’ilot. Trois grandes lucarnes en cuivre cadrent des vues plongeantes sur le jardin et canalisent la lumière naturelle au centre de la médiathèque.
La volumétrie assez basse du bâtiment préserve la vue depuis le parvis, sur les crêtes de l’Ardèche. Le confort des utilisateurs a été traité comme un objectif prioritaire du projet et les locaux nécessitant une ambiance calme sont systématiquement orientés vers le jardin et le parvis. En particulier, les espaces de consultation, avec vue sur le jardin, sont tournés au Nord et bénéficient d’une lumière homogène.
L’enveloppe "lourde" du bâtiment assure une bonne inertie thermique et un bon confort d’été. Chacune des ouvertures est, suivant son orientation, protégée du rayonnement solaire par des dispositifs appropriés. Un plancher chauffant réversible (rafraichissement en été par circulation de l’eau de la nappe phréatique) est installé sur les deux niveaux. Les ambiances sonores intérieures sont contrôlées et les salles sensibles sont pourvues d’ isolements renforcés.

Photos : E.Saillet



25 bibliothèques remarquables



Avant propos
Visiter les bibliothèques